Communiqué : rdv le 5 novembre pour sauver le théâtre Jordi Pere Cerda

Le collectif « Sauvons le Théâtre municipal » et l’ASPAHR (Association de Sauvegarde du Patrimoine Artistique et Historique Roussillonnais) communiquent :

LE THEATRE MUNICIPAL JORDI PERE CERDA DE PERPIGNAN DOIT RESTER UN THEATRE !

OUI AU THEATRE, NON A L’AMPHITHEATRE !

En vue d’accueillir 800 étudiants en droit en centre ville, en 2020, en plus des 500 qui vont s’installer en décembre prochain, le Conseil municipal a voté une délibération, le 30 juin dernier, précisant la nature des biens immobiliers communaux qui seraient mis à disposition de l’université, pour une durée de 96 ans.

Il s’agit de la Bourse du travail, de l’immeuble Delacroix, de l’école Madame Rolland et de l’ancien couvent des chanoinesses de Saint-Sauveur ; il est également prévu sur ce dernier la construction d’un amphithéâtre.

Or, sans que le Conseil municipal en ait été saisi, à la fin de l’été, le Président de l’université et le maire de Perpignan ont annoncé que le théâtre municipal serait affecté comme amphithéâtre.

Le changement d’affectation du théâtre aurait de graves conséquences, en dénaturant la salle de spectacle à l’italienne construite en 1812, pour la mettre aux normes, et, en privant les perpignanais d’un lieu de culture, indispensable, en centre ville.

Pour empêcher ce mauvais coup contre le patrimoine et la culture, l’ASPAHR (Association de Sauvegarde du Patrimoine Artistique et Historique Roussillonnais) a été à l’initiative de la création d’un collectif « Sauvons le Théâtre municipal ».

Une pétition, lancée via internet (http://chn.ge/2zcrHML) a déjà recueilli 7800 signatures. Une telle mobilisation est une grande première à Perpignan ! Pour mémoire, la « consultation » organisée par la ville de Perpignan (avec des moyens logistiques sans commune mesure avec ceux du collectif), début 2016, sur le presbytère, n’avait connu que 3800 participants.

La pétition se poursuit, mais pour élargir notre action aux acteurs culturels et à l’ensemble de la population, le collectif a décidé d’utiliser, en plus, d’autres moyens d’action. Le prochain rendez-vous public aura lieu le dimanche 5 novembre, de 15h à 18h, devant le théâtre municipal. Nous proposons une scène ouverte où se produiront des artistes locaux (acteurs, musiciens, danseurs, conteurs, humoristes, etc …). Ces prestations seront entrecoupées de prises de paroles, de témoignages, de débats.

Les perpignanais sont attendus nombreux pour que :

– Madame la ministre de la Culture refuse le changement d’affectation du Théâtre ;

– Monsieur le maire de Perpignan déclare officiellement qu’il renonce à son projet d’utiliser le théâtre comme amphithéâtre ;

– la salle de théâtre à l’italienne soit restaurée pour retrouver tout son lustre ;

– une concertation soit mise en place avec les acteurs culturels locaux pour une meilleure utilisation du Théâtre en relation avec la revitalisation du centre ancien.

Perpignan, le 30 octobre 2017

Laisser un commentaire