Révision du PSMV : Chronique n°8 / L’O.A.P Carmes

L’O.A.P. Carmes est un projet complexe qui se positionne en écho au NPNRU Saint-Jacques. Il correspond à la volonté de remodeler complètement la place Carola et ses abords dans un projet urbain qui ressemble fort à ce qui se fait un peu partout, en dénigrant toute authenticité à cette partie du quartier. Ce projet a été fortement contesté par l’ASPAHR et les habitants du quartier lors de la pseudo concertation effectuée pour le NPNRU.

Le PSMV de 2007 avec les modifications qui sont proposées.

– Les maisons construites entre les contreforts de l’église des Carmes : il était prévu de les démolir, mais il semblerait que suite à l’opposition rencontrée cela ne soit plus d’actualité. Ces maisons correspondent à un type de bâti classique que l’on rencontre régulièrement entre les contreforts des édifices religieux ; elles participent de l’environnement urbain ; de toute façon leur démolition n’apporterait rien à la lisibilité de l’église des Carmes, bien au contraire.

Le projet d’O.A.P. Carmes

– La place Carola : il est envisagé de la transformer en « parc urbain » ; il est prévu la démolition de tous les bâtiments, y compris les 2 édifices classés en catégorie 5bis au PSMV de 2007.

La modification proposée du PSMV en relation avec le NPNRU.
L’église des Carmes avec ses maisons adossées. Cliché de la MAP, début XXe siècle
Certaines des maisons adossées à l’église des Carmes qu’il est proposé de démolir (8-10 rue des Carmes).

– Les maisons de la rue des Potiers : la maison à l’angle de la rue des Potiers et de la rue des Bohémiens (classée en catégorie 5bis) a déjà été démolie. Dans le projet, il est proposé de démolir les 5 maisons situées 11-17 rue des Potiers ; à noter que celle du n° 17, actuellement en catégorie 5bis serait déclassifiée en catégorie (pour permettre la démolition). Ces maisons, en bon état et qui participent du bâti traditionnel du quartier seraient remplacées par des construction dans le cadre d’une grande opération immobilière concernant également le poste de police et les HLM Bétriu, pourtant de construction récente.

Vue partielle de la place Carola aujourd’hui
Image de synthèse de la place Carola relookée et transformée en « parc urbain (journal l’Indépendant)
Image de synthèse du projet de reconstruction des maisons 11-17 rue des Potiers (journal l’Indépendant)

Ces projets immobiliers et le parc urbain, s’ils étaient réalisés modifieraient radicalement la physionomie du quartier qui verrait s’édifier des constructions standard et sans âme. La population est fermement opposée à ces projets, de même que l’ASPAHR. Lors de la « concertation » sur le NPNRU, un contre projet a été proposé par un groupe de travail composé de l’ASPAHR, de membres du conseil citoyen centre ancien et un architecte ; aucune des propositions n’a été retenue par la municipalité.

Jean-Bernard Mathon

Les 4 maisons de la rue des Potiers (11 au 17) qu’il est proposé de démolir pour les reconstruire
Contre projet au NPNRU Saint-Jacques présenté par l’ASPAHR, des membres du conseil citoyen centre ancien et un architecte

 

Laisser un commentaire