Mobilisation pour stopper la démolition de l’îlot Puig / Nouveau soutien de Stéphane Bern

Un mois après la démolition de l’îlot Sentier- Bailly (13 immeubles) dans le quartier Saint-Jacques, à Perpignan, qui avait suscité une vive réprobation (jusqu’à Stéphane Bern qui était intervenu), la mairie de Perpignan a lancé une nouvelle opération de démolition sur un îlot de 7 immeubles place du Puig, ce vendredi 27 juillet.
Mais cette fois , l’ASPAHR n’a pas été la seule à agir, La démolition a été stoppée dans l’après-midi suite à la mobilisation des habitants.

2 observations d’importance :
– l’arrêté de démolition signé du maire n’est pas affiché (légal ?) ;
– l’immeuble 57 rue de l’Anguille est classé en catégorie 5bis au Plan de sauvegarde /PSMV (« immeuble à maintenir dont les structures et les volumes sont à conserver ») ; donc démolition illégale !
Suite au blocage du chantier, le préfet a organisé une réunion de médiation le lundi 30 juillet à 18h30. Les participants : le préfet (et ses services), le maire et son 1er adjoint (et des services de la ville) et 12 représentants du quartier et d’associations (dont l’ASPAHR).
Il a été acté, en bref :
– Aveu du manque d’information et de concertation ;
– Décision de stopper (provisoirement) la démolition en cours dans l’attente de la mise en place d’une réunion avec des représentants du quartier et les services de la préfecture et de la mairie pour faire le point sur les projets.
Donc, rien n’est joué, mais un début de concertation se met en place.
A ce jour (1er août), nous sommes toujours en attente de cette réunion. La mairie a tenté de mettre en place des contre-feux pour diviser les habitants du quartier, sans succès et viens de se livrer à une véritable provocation en lançant un appel d’offre pour maîtrise d’oeuvre pour de nouvelles démolitions à Saint-Jacques.
Non aux démolitions !
L’argent public (100 millions) doit servir à la réhabilitation et non aux démolitions !
Concertation !
Voici le communiqué publié par l’ASPAHR le 27 juillet 2018 :
Et les mots de soutien de Stéphane Bern publiés sur Facebook  :

Laisser un commentaire